Plate-forme des Professionnels de la Santé Mentale


Evolution depuis les législatives de 2007

La santé est une compétence fédérale et donc du ressort du Ministre des Affaires sociales et de la Santé, actuellement Mme Laurette Onkelinx (PS) et de la Commission santé de la Chambre, présidée par Mme Muriel Gerkens (Ecolo).

L’arrêté royal n° 78 du 10 novembre 1967 relatif à l’exercice des professions des soins de santé organise ces professions selon deux chapitres distincts : les professions médicales et les professions paramédicales.

Le Projet de loi du précédent Ministre de la santé, Rudy Demotte (PS) prévoyait la création d’un chapitre III spécifique pour les professions de la santé mentale. Il n’a finalement jamais abouti - il n’a même pas été déposé -, faute d’un consensus suffisant tant au niveau politique qu’au niveau des professionnels du secteur, et ce n’est pas faute au Ministre et son cabinet de n’avoir pas été à l’écoute du terrain.

Nous avons soutenu le Projet de loi Demotte car, s’il n’était pas parfait, il reconnaissait la spécificité du champ de la santé mentale et les différentes pratiques qui y coexistent. Il reconnaissait également les divers chemins possibles
pour les personnes en difficulté psychiatrique ou souffrance psychique; que ce soit lors de consultations de différents intervenants en parallèle, dans le même temps (psychiatre, psychanalyste, travailleur social, médecin généraliste,…) ou successivement, en réaction aux aléas de la vie.

Nous sommes depuis 2007 dans une nouvelle législature ce qui a pour effets de rendre caducs tous les textes déposés à la législature précédente (propositions de loi déposées par des députés ou sénateurs, ou éventuel
projet de loi du Ministre). A l’heure actuelle, différentes propositions de lois ont donc été déposées par des parlementaires tant à la Chambre qu’au Sénat : Propositions Goutry, Mayeur, Elsen, Avontroodt, Vienne.
Les difficultés rencontrées par le Projet Demotte ont convaincu les politiques, et en particulier la Commission santé de la Chambre, qu’il fallait changer de méthode et ils ont décidé de baser leur travail sur une seule de ces propositions de loi, en l’occurrence, la proposition Luc Goutry et consorts (CD&V et cdH).

 

Actualités

Conseil fédéral constitué !

Voilà les noms des membres du Conseil fédéral des professions de soins de santé mentale (où la psychothérapie a disparu!) : http://www.psychotherapeutes.be/wp-content/uploads/2017/06/KB-benoeming-leden-FRGGZB-AR-nomination-des-membres-CFPSSM1.pdf. Plus d'infos dans la newsletter.

 
Colloque de l’APPPsy

Le samedi 6 mai, de 9h à 17h à l’ULB, se tiendra le colloque de l’APPPsy sur un thème crucial : «Le secret professionnel démantelé : la démocratie en danger». 

Car sous prétexte de «terrorisme», et en surfant sur la vague populiste, se trouve mis en péril une garantie de droit public essentielle pour la démocratie. 

Plus d’infos et inscriptions à l’adresse suivante : apppsycolloque2017@gmail.com.

 
Que veut nous imposer la loi De Block ?

Paru dans la Lettre du Mieux-Etre, un article de Francis Martens détaillant avec force les implications et les dangers réels de la politique de Maggie De Block. http://www.mieux-etre.org/Que-veut-nous-imposer-la-loi-De-Block.html.

 

 
   
 
Copyright © Plate-forme PsySM - 2010-2012
Design : Besoin d'un Site.be